Mar

06

2015

Une négationniste condamnée après un discours à Coire

Sylvia Stolz écope de 20 mois de prison ferme après avoir tenu des propos négationnistes en 2012. L'avocate avait été invitée par la «Coalition anti-censure» basée à Walzenhausen (AR).

Un discours sur l'holocauste prononcé en 2012 à Coire par la négationniste allemande Sylvia Stolz lui vaut une condamnation à 20 mois de prison ferme. La prévenue récidiviste a fait appel du jugement de la Cour suprême de Munich, qui s'était vue confier le dossier par la justice suisse.

La peine infligée fin février pour négationnisme relatif à l'holocauste est élevée, car l'avocate allemande radiée du barreau avait déjà été condamnée à la prison pour des faits similaires dans le passé, indique jeudi 5 mars une porte-parole du tribunal. Cette dernière confirme une information relayée par plusieurs médias suisses.

Pas de génocide

Invitée par la «Coalition anti-censure» basée à Walzenhausen (AR), Sylvia Stolz a présenté en novembre 2012 un exposé d'une heure et demie à Coire. La femme âgée de 51 ans y a nié le génocide perpétré contre les juifs européens durant la dictature nazie, selon l'acte d'accusation. «Il n'est pas possible d'établir une constatation concluante qu'un génocide ait eu lieu», a-t-elle notamment déclaré.

Deux mois plus tard, un avocat suisse a alors porté plainte contre la négationniste. Il avait eu vent de son discours.

 

Source:tdg.ch, 5 mars 2015

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.