Jan

12

2016

La Cicad veillera sur le spectacle de Dieudonné

Nyon. L’association qui lutte contre l’antisémitisme tiendra un stand devant le théâtre. Johanne Gurfinkiel explique pourquoi.

L’humoriste et polémiste Dieudonné donnera son nouveau spectacle, «Dieudonné en paix», au théâtre de Marens, à Nyon, de mercredi à dimanche. Comme à chaque venue en Suisse de l’artiste français, la Coordination intercommunautaire contre l’antisémitisme et la diffamation (Cicad) viendra mettre en garde ses fans et les Nyonnais contre les dérapages de l’humoriste. Un stand sera dressé devant le théâtre jeudi à partir de 18 heures. Johanne Gurfinkiel, secrétaire général de l’association, en explique les raisons.

Que cherchez-vous à dire à ceux qui viennent voir Dieudonné?

Notre démarche est la même à chaque venue en Suisse de cet homme. Nous tenons à être présents car sa présence ne peut passer inaperçue. Le public qui se rend à son spectacle doit comprendre que ce n’est pas anodin. Notre but est d’informer le public et les Nyonnais, de dénoncer ce personnage qui a été condamné à de multiples reprises pour injures à caractère raciste et provocation à la haine raciale. Il est de notre responsabilité d’être là pour le rappeler.

Comment réagissent les gens?

Il y a en réalité plusieurs profils. Il y a des gens intrigués, qui viennent se renseigner, des personnes qui sont là pour nous soutenir et, bien entendu, un public acquis à sa cause. Nous avons parfois dû faire face à des actions agressives, qui avaient été organisées. Mais cela ne va pas nous décourager.

Surveillez-vous également le spectacle lui-même?

Des personnes qui nous sont proches seront dans la salle. Nous le faisons systématiquement. Si des propos sont tenus qui enfreignent la loi, nous n’hésiterons pas à déposer une plainte contre ce personnage.

 

 

Source : mobile2.tdg.ch, 11 janvier 2016
 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.