Jan

24

2018

Evènement exceptionnel CICAD unique à Genève : des enfants de résistants déportés et de responsables nazis se réunissent pour transmettre la Mémoire

De G. à D. :Jean-Michel Gaussot, Yvonne Cossu, Barbara Brix et Ulrich Gantz

 

 

Des descendants de résistants français déportés et de responsables nazis étaient à Genève ce mardi 23 janvier 2018 grâce à l’initiative de la CICAD. Une première en Suisse qui aura marqué sans nul doute les nombreux élèves et enseignants venus les écouter mais aussi les politiques genevois et les journalistes présents.

A l’occasion d’une journée dédiée à la transmission de la Mémoire organisée par la CICAD, pas moins de 300 élèves et enseignants des cantons genevois et vaudois ont entendu les témoignages poignants de Barbara Brix et Ulrich Gantz, deux descendants de responsables nazis.

Suspendu à leurs lèvres pendant plus de deux heures à la salle Frank Martin du Collège Calvin le public a écouté leur douloureux héritage et ce qui les a poussés à témoigner aux côtés d’Yvonne Cossu et de Jean-Michel Gaussot, enfants de résistants déportés lors d’une discussion modérée par Mme Irma Danon.

Tous les quatre se sont rencontrés au Mémorial du camp de Neuengamme près d’Hambourg et se sont liés d’amitié. Et c’est ensemble qu’ils ont voulu transmettre un message d'humanité, de tolérance et de respect.

Un projet novateur initié par la CICAD et soutenu notamment par les Ambassades de Suisse et d’Allemagne auprès des nations unies ,la Ville de Genève et le Département de l’Instruction publique.

En préambule à l’échange avec les quatre invités, Mesdames Anne-Emery Torracinta Conseillère d’état et Sandrine Salerno Conseillère administrative ont évoqué lors de leur intervention l’importance d’un tel projet pédagogique auprès des jeunes générations. Le Président de la CICAD, M. Alain Bruno Lévy a quant à lui rappelé à l’auditoire que « face à la disparition des derniers témoins directs de la Shoah pour témoigner dans les écoles, c’est à la seconde génération à présent de devenir des porteurs de Mémoire afin d’honorer leur mémoire. » Un engagement pris par ces quatre intervenants qui devant la montée en Europe de l’extrême droite et le retour des idées nauséabondes souhaitent au travers de leurs histories dire ô combien il faut rester vigilant. « Si l’on oublie ce passé, impossible de construire un futur de paix » conclura Yvonne Cossu avant d’être comme ces trois amis longuement applaudis.

La presse romande, ce jour, a accordé une place importance à cet évènement unique dans ses pages. Articles disponibles ci dessous.

La Tribune

Le temps

Le Matin

Le Courrier

24heures

20minutes

Le nouvelliste

la RTS : reportage au 19h30

Mais aussi en France : Article dans le Dauphiné Libéré et reportage de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes

 

La brochure de l'évènement est disponible en la téléchargeant ci après.

Source : CICAD, 24 janvier 2018

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.