Apr

15

2015

Symbole de la démocrate menacé

L'écrivain Michel Collon tiendra une conférence dans la salle du Grand Conseil à Lausanne. La CICAD dénonce une tribune donnée à un essayiste proche des complotistes.

 

Sur l'affiche, l'intitulé de la conférence, "USA, glerre, terrorisme et médiamensonges", jure avec le lieu où elle se tient: "Grand Conseil du canton de Vaud". Voilà de quoi interpeller n'importe quel citoyen vaudois. Les députés débâteraient-ils de politique extérieure? Que nenni.

En réalité, cette conférence présentée par l'écrivain et essayiste belge Michel Collon se tiendra à l'Aula du palais de Rumine, comme le précise en plus petit l'organisateur de l'événement, Amir Forotan, à la tête de l'ONG.

Agence pour les droits de l'homme. Seulement voilà, depuis 2oo2, l'endroit est surtout connu du grand public pour abriter le pouvoir législatif vaudois. L'affiche prête à confusion d'autant plus que le conférencier, aux prises de positions marquées, est souvent décrit par ses détracteurs comme un "spécialiste de la désinformation", "adepte de la théorie du complot" et "à l'origine de plusieurs controverses".

Est-ce là un choix volontaire de l'organisateur de présenter cette conférence dans ce lieu si symbolique? "Ce n'est pas un choix spécifique, mais une question de qualité-prix, répond Amir Forotan. L'un des députés nous a facilité la location de la salle." Le député vaudois Marc Oran, membre de La Gauche, précise: "Il s'agit juste d'une conférence, comme il y en a beaucoup dans l'aula du palais de Rumine, y compris des conférences politiques, mais aussi de sociétés de cinéma et de scientifiques." Et d'ajouter: "L'aula du palais de Rumine n'est la salle du Grand Conseil que certains mardis dans l'année de 9h30 à 17h, sinon c'est une salle de conférences comme les autres."

Collon soutient Dieudonné

Même son de cloche de la part du président du Grand Conseil, facques Nicolet: "C'est monnaie courante que des conférences aient lieu au Parlement. Le Grand Conseil n'est que locataire. Il revient ensuite aux propriétaires du Palais de Rumine d'avoir une vision de la liberté d'expression, dans un sens confirme dans l'autre." Mais la CICAD (Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation) ne l'entend pas de cette oreille. "Michel Collon n'est pas un personnage anodin, ce qui donne à cette manifestation un caractère troublant", tonne Johanne Gurfinkiel, son Secrétaire général. " Je ne vois pas comment cet homme adepte du conspirationnisme, soutien de Dieudonné et de régimes dictatoriaux, intervient dans ce lieu, symbole de la démocratie pour tous les Vaudois et qui se trouve ainsi travesti. Je ne peux que regretter que les élus du peuple, nos députés, en dehors de celui étant à l’ origine de la réservation, n'aient pas été consultés."

La sélection du contenu des conférences se fait par le Service des affaires sociales du Canton de Vaud. Un contenu qui, pour cette manifestation, ne semble pas avoir posé de problèmes.

 

Source : Le Matin, 15 avril 2015

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.