Dec

22

2004

Adhésion de la Suisse au groupe d'action de la Task Force for International Cooperation on Holocaust Education and Research (ITF)

Suite à une décision du Conseil fédéral sur proposition du Département Fédéral des Affaires étrangères, la Suisse a pour la première fois participé à une réunion plénière de l'ITF.

 

La délégation suisse à la réunion de Rome était conduite par le chef du Centre d'analyse et de prospective du DFAE et comprenait également le chef des Affaires internationales de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique et un représentant de l'ambassade de Suisse à Rome. Elle y a formellement déclaré l'intérêt de la Suisse de participer pleinement aux travaux de ce groupe d'action. Par sa participation, la Suisse dit vouloir témoigner de son engagement en faveur de l'éducation, de la mémoire et de la recherche sur la Shoah et les autres crimes contre l'humanité. La déclaration d'intention suisse a été bien reçue par les Etats membres de ce groupement. La procédure d'adhésion est ainsi engagée et la Suisse devrait être admise à part entière lors de la réunion plénière de Trieste en décembre 2004.

 

Afin de discuter des modalités de la participation de la Suisse, le DFAE a convié à une séance de nombreuses organisations agissant en faveur de l'enseignement de la Shoah. La CICAD était bien évidemment présente.

 

 

Au cours de cette réunion, le DFAE a exposé les différentes réalisations de la Suisse en faveur de l'éducation de la mémoire et de la recherche sur la Sho

  • mise en place de la Commission Bergier
  • réhabilitation des personnes condamnées pour avoir, durant la Seconde guerre mondiale, apporté une aide à des réfugiés pouchassés par les nazis
  • ouverture des archives concernant la Seconde Guerre mondiale
  • instauration d'une journée nationale commémorative de la Shoah, le 27 janvier
  • réalisation d'une synthèse du rapport Bergier pour les élèves
  • mise en place d'un Fonds de projets contre le racisme et en faveur des Droits de l'Homme

 

 

Un travail important reste à accomplir, notamment pour le développement des outils et programmes pédagogiques d'enseignement.

 

 

A cet effet, le Comité Yad Vashem Suisse et la CICAD ont fait part du projet de séminaires de formation pour enseignants autour de "la pédagogie de l'enseignement de la Shoah" qu'ils souhaitent mettre en place. Cette formation sera conduite par des spécialistes de l'Institut Yad Vashem et se déroulerait en Suisse afin de permettre une participation importante d'enseignants. Il s'agirait d'un projet national qui nécessiterait le soutien du CDIP afin d'obtenir la collaboration des différents départements cantonaux en charge de l'éducation.

 

 

Ce projet nous semble crucial, car nombre d'enseignants ont fait part de leur difficulté à aborder ce sujet. Ils se disent confrontés à la problématique du conflit israélo-palestinien ou la remise en question de la Shoah par certains jeunes endoctrinés par des mouvements néo-nazis.

 

 

 

Johanne Gurfinkiel
Secrétaire général de la CICAD

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.