Jun

15

2004

Colloque organisé par le Collectif pour la paix en Palestine/Israël

«L'Initiative de Lausanne pour la paix au Proche-Orient suscite de vives réactions. La Coordination intercommunautaire contre l'antisémitisme et la diffamation (CICAD) condamne le projet relayé auprès des médias romands par un de ses concepteurs, Sami Aldeeb. Elle met le doigt sur des points ultrasensibles. Contre-projet à celle de Genève, l'initiative souffrirait d'un handicap majeur: des personnalités connues dans les milieux antisémites font partie du collectif des associations à l'origine de sa création.

[...] "J'ai de la peine à imaginer, précise Johanne Gurfinkiel, [secrétaire général de la CICAD,] que ces gens puissent faire croire qu'ils sont devenus de grands démocrates alors qu'ils tiennent des propos inacceptables appelant à l'éradication d'Israël et/ou des juifs, accusant parfois les juifs d'instrumentaliser la Shoah. Toute une littérature qu'on retrouve chez Israël Adam Shamir, Jean Brière et Ginette-Hess Skandrani, des personnes antisémites ou liées au réseaux antisémites proches de M. Aldeeb."»

24 Heures - 15 juin 2004

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.