Jul

24

2012

Mr. Walid Abu-Haya réagit aux déclarations de Richard Falk sur la détention des enfants palestiniens

Réaction de Mr. Walid Abu-Haya, Conseiller aux droits de l’homme et aux affaires humanitaires à la Mission Permanente d’Israël à l’ONU.

 

Richard Falk, envoyé spécial du Comité pour les droits de l'homme de l'ONU, a publié un communiqué de presse pour dénoncer l’isolement carcéral d’enfants palestiniens. Quelle est votre réaction ?

 


L'obsession de Richard Falk de tenter de dénigrer et de diaboliser Israël n'est pas surprenante. Il suffit de se pencher sur les comportements de cet homme à l’encontre d’Israël, avant et pendant son mandat en tant que rapporteur spécial, pour trouver un effort systématique visant à délégitimer l'existence même de l'Etat d'Israël. En fait, il a été choisi et imposé par les Palestiniens au Conseil des droits de l’homme, par l'intimidation en 2008, en raison de ses positions très anti-israéliennes.

 


Les articles et les déclarations ridicules de Richard Falk n’ont aucun sens. Les références à Israël comme étant un Etat d'apartheid, ayant une politique de génocide et de nettoyage ethnique visant les Palestiniens, ne sert qu'à attirer l'attention sur lui (après que celui-ci ait bénéficié de très peu de crédibilité) et l'attention sur les questions des Palestiniens, alors que des massacres de masse et des turbulences ont lieu en Syrie et au Moyen-Orient. Il est scandaleux d'entendre de telles accusations sur des questions mineures telles que la détention de quelques individus de la part d'un Rapporteur spécial de l'ONU lorsque plus de 20 milliers de civils syriens ont été tués au cours des 16 derniers mois, des dizaines de milliers de détenus et plus d'un million de personnes déplacées ou réfugiées (beaucoup plus que tous les Palestiniens tués au cours des 45 dernières années de conflit - environ 14.000 selon les Palestiniens eux-mêmes).

 


Le rapporteur spécial Richard Falk ne bénéficie que de peu de crédibilité, même au sein de l'ONU. Je vous renvoie aux propos du Secrétaire Général des Nations unies Ban-Ki Moon lorsqu’il s'est adressé au Conseil des droits de l’homme en janvier 2011 – à la suite de la publication par Richard Falk d’une caricature antisémite sur son Blog. Il serait également intéressant de se pencher sur ses déclarations anti-américaines et surtout celles qui accusent les Etats-Unis de conspiration après les attentats du 11 septembre.

 

 

Sources : Communiqué de presse de Nations Unies du 20 juillet, CICAD, 23 juillet 2012.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.