Défis de l’enseignement de l’histoire de la Shoah : deux jours de formations pour les enseignants romands | CICAD
×

Défis de l’enseignement de l’histoire de la Shoah : deux jours de formations pour les enseignants romands


30 Janvier 2015

Les 28 et 29 janvier 2014, des enseignants  des cantons de  Genève et Vaud  ont répondu présents au deuxième  séminaire sur l’histoire de la Shoah et la position de la Suisse pendant la Seconde Guerre mondiale. Organisé par la CICAD sur mandat du Département de l’Instruction Publique de Genève (DIP), une dizaine d’historiens et pédagogues suisses, belges et français étaient invités à intervenir. La CICAD poursuit ainsi  le développement de son offre de formation.

Ce second volet  orienté sur l’approche de l’histoire européenne avait  un éclairage particulier sur le cas de la Suisse. Objectifs ? Acquérir des connaissances sur les sources de l'antisémitisme, l'idéologie nazie et l'histoire de la Shoah. Développer des connaissances sur la position de la Suisse face au sort des juifs européens durant la Seconde Guerre mondiale. Et réfléchir aux méthodes d'enseignement.

En ouverture de ce séminaire, Johanne Gurfinkiel, Secrétaire général de la CICAD, a souligné l’importance de ces deux journées qui répondent aux objectifs éducatifs que la CICAD développe tout au long de l’année pour les élèves et enseignants de Suisse romande. « Assister à ce séminaire revêt pour la CICAD une importance particulière. Parler de la position de la Suisse durant la Seconde guerre mondiale est plus que jamais d’actualité. En Suisse cela reste un vrai sujet politique. Ce séminaire est essentiel car il perpétue l’histoire et la mémoire d’une période particulière en Europe,. Ce n’est pas seulement l’histoire des Juifs mais c’est  aussi notre histoire collective. Les derniers témoins disparaissant, nous sommes à une époque charnière ou l’enseignement de l’histoire va évoluer passant du témoignage de rescapés à d’autres considérations. Les techniques d’enseignement en seront dès lors modifiées.»

Edna Scheidegger, coordinatrice au Service de la formation continue des maîtres de l’enseignement secondaire postobligatoire, nous fait part de son intérêt à travailler avec la CICAD sur ce projet.

« Notre objectif majeur au sein de la formation continue est le renouvellement ou l’acquisition de connaissances de la part  des enseignants d’histoire. Dans le contexte actuel, cette formation est plus que jamais essentielle. Ce séminaire est conçu comme un véritable soutien et un lieu d’échange entre enseignants qui leur permettra de  mieux répondre aux attentes des élèves. Ce second séminaire a été extrêmement riche.  Cette année l’objectif était de recentrer sur la Suisse et sa position durant cette période. Nous avons ainsi pu apprendre au travers des interventions notamment des Messieurs Hans Ulrich Jost et Marc Perrenoud de nombreux détails que nous ignorions jusqu’alors. Autre nouveauté, ce séminaire était ouvert au Canton de Vaud, plusieurs enseignants ont d’ailleurs assisté aux conférences. Nous restons toujours preneurs dans le cadre de la formation continue de ce que pourrait nous apporter la CICAD en terme de connaissance. Notre collaboration reste de grande qualité.»

La CICAD continuera  de proposer ces formations en les ouvrants à l’ensemble de la Suisse romande pour les prochaines dates prévues en 2015.

De gauche à droite, Joël Kotek, Maître de conférences à l'Université Libre de Bruxelles, licencié en Histoire contemporaine de l'ULB et Docteur en Sciences Politiques de l'Institut d'Etudes Politiques de Paris, Alban Perrin, coordinateur de la formation au Mémorial de la Shoah et chargé de cours à Science Po Bordeaux.et Hans Ulrich Jost professeur d'histoire contemporaine et suisse à la Faculté des Lettres de l'université de Lausanne.

De gauche à droite, Ruth Fivaz Silbermann, historienne et chercheuse pour le compte du fonds national suisse de recherche, Marc Perrenoud, historien au Département fédéral des affaires étrangères et François Wisard, chef du service historique du Département fédéral des affaires étrangères et auteur de l’ouvrage « Les Justes Suisses » édité par la CICAD en 2007.)

De gauche à droite, Johann Chapoutot, historien, maître de conférences à l’université de Grenoble et membre de l’Institut universitaire de France, Simon Erlanger, journaliste et historien à l’université de Lucerne et Nathalie Leutwyler, directrice du Collège Rousseau et responsable de l’enseignement de l’histoire au collège de Genève, Johanne Gurfinkiel Secrétaire général de la CICAD et Marion Sobanek, enseignante d’allemand et d’histoire.

 

Source: Cicad