Dénonciation des propos antisémites d’Alain Soral | CICAD
×

Dénonciation des propos antisémites d’Alain Soral


Lire le Communiqué de presse

30 Avril 2020 - 14:52

Tout juste installé à Lausanne, l’extrémiste s’en prend à nouveau aux juifs. La CICAD ne laissera pas passer ses diatribes antisémites et se tourne vers la justice.


« Soral a (presque toujours) raison – Réflexions sur le couillonavirus », c’est le titre de la vidéo d’Alain Soral récemment diffusée sur Internet. « Je vais quand même citer les gens qui ont aujourd’hui en charge la médecine d’Etat : nous avons donc Lévy, Buzyn, Hirsch, Guedj, Deray, Jacob, Salomon enfin je veux dire... C’est la Liste de Schindler hein » (..) « ça devient de plus en plus clair pour ceux qui me traitent de complotiste ou de monomaniaque on a quand même je dirais le gang BUZYN, LEVY et BAUER il faut pas oublier parce que je rappelle que la communauté de lumière dont on n'a pas le droit de parler détient ça s'est fait progressivement à partir des années Mitterrand et j'ai vu s'accomplir cette prise de pouvoir systématique que ce soit d'ailleurs dans le milieu du spectacle, de la médecine, de la politique de l'économie c'est général…) » (…) « on voit bien qu'il y a une lutte entre le peuple derrière RAOULT le peuple du bon sens et puis le gang BUZYN, LÉVY et toute la clique qui représentent Big Pharma le nouvel ordre mondial et la communauté parasitaire et prédatrice qu'on retrouve à peu près dans tous les problèmes -(…) » ce ne sont là qu’un petit florilège des assertions fièrement déclamées et visionnées plus de 400 000 fois sur YouTube. Les commentaires de ses adeptes sont tous aussi déplorables.


Alain Soral est déjà bien connu de la justice française. Condamné à plusieurs reprises ; notamment à une peine de prison ferme en 2019 pour injures raciales et antisémites, il récidive .: « A un moment donné il va falloir avoir le courage de nommer l’ennemi et tant qu’on n’a pas nommé l’ennemi on ne peut pas engager le combat. ». Soral désigne donc les juifs comme les ennemis à combattre. Les autorités cantonales vaudoises avaient déclaré le surveiller de près, suite à son installation à Lausanne en janvier de cette année. Ses propos devraient désormais les encourager à réagir.


La CICAD est plus que jamais sur ses gardes pendant cette crise sanitaire qui s'accompagne d'une inquiétante augmentation de propos complotistes et antisémites en Suisse aussi, plus particulièrement sur Internet et les réseaux sociaux, le COVID-19 sert de nouveau prétexte à la déferlante antisémite. La CICAD a déjà lancé des procédures de dénonciations à l’encontre d’autres auteurs de propos antisémites.